Véhicule hybride : plus qu’un choix écologique !

0

Avec le succès international que rencontre la Prius de Toyota, tous les constructeurs automobiles se lancent dans la conception de véhicules hybrides, aussi performants que design les uns des autres. Avant de porter son choix sur cette technologie, certains points sont à prendre en considération. Décryptage.

Voiture hybride : mode de fonctionnement

Équipée d’une motorisation dont la particularité est de récupérer l’énergie pendant le freinage ou la décélération, la voiture hybride utilise différentes sources d’énergie (ou de carburant) pour limiter ses besoins énergétiques. A savoir le gaz de pétrole liquéfié (GPL), le gaz naturel véhicule (GNV), l’électrique ou l’hybride (électricité + essence ou gazole). Certains modèles mis en circulation depuis 2007 fonctionnent même au superéthanol E 85. Agissant comme une dynamo, le moteur électrique permet de recharger automatiquement une batterie supplémentaire à haute tension lors des freinages, tandis qu’il joue le rôle inverse et soutient le moteur thermique en usant l’énergie de la batterie lors des phases d’accélération.

Véhicule hybride : des avantages non négligeables

Le véhicule hybride a été conçu pour deux principales raisons : réduire les émissions de gaz à effet de serre (104 gr de CO2/km pour la Toyota Prius) et limiter au maximum la consommation de carburant. Grâce à son moteur électrique qui vient assister le moteur thermique lors des accélérations, l’hybride est l’allié idéal pour les déplacements en ville où les arrêts et démarrages sont permanents. Quant au confort à bord, ce type de voitures est très silencieux, notamment en phase de décélération ou à basse vitesse au cours de laquelle le moteur thermique est totalement à l’arrêt. Sachons enfin que tous les modèles disponibles sur le marché sont dépourvus d’embrayage, ce qui permet aux conducteurs de se débarrasser du fatigant passage de vitesses tout en ayant le pied souple sur l’accélérateur.

Share.

About Author

Leave A Reply