Procéder à la réparation d’un pneu

0

Pour une meilleure économie, l’on peut procéder à la réparation d’un pneu, au lieu de tout de suite le remplacer. Il faut toutefois s’assurer que le pneu est réparable, le diagnostic devant être fait par un professionnel.

L’examen d’un pneu avant sa réparation

Avant de procéder à la réparation d’un pneu, outre l’entaille, un examen tant à l’intérieur qu’à l’extérieur doit tout d’abord être effectué. A l’extérieur, il ne doit y avoir aucune trace de plis sur les flancs. Par ailleurs, le pneu ne doit laisser apparaître de nappe, qu’elle soit textile ou métallique. A l’intérieur, il faut s’assurer de l’inexistence de poudre de caoutchouc et de marbrures, signes que le pneu est irréparable.
Concernant l’entaille en elle-même, elle ne doit dépasser 6mm. Et essentiellement s’il s’agit d’un pneu dont l’indice de vitesse est au-delà de « T », la réparation ne peut se faire que si elle est située sur la bande de roulement.

La réparation d’un pneu

Selon le cas ou le professionnel à qui l’on s’adresse, diverses techniques / moyens permettent de procéder à la réparation d’un pneu. Entre autres, on peut citer les champignons, ou pièces de réparations pour pneumatiques (PRP). Dans ce cas, la réparation se fait par l’intérieur. Sinon, il y a également les mèches de bouchage. Là, il s’agit de procéder par l’extérieur du pneu.
Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas réparer un pneu plus de 2 fois. Et même que s’il s’agit de flancs autoporteurs, il est fortement recommandé de ne pas dépasser la « seule fois ».

Share.

About Author

Leave A Reply