Hivernage batterie et moteur de bateau : comment s’y prendre ?

0

Pendant la période de gel, les bateaux restent à quai, car ils ne peuvent naviguer. Comme nous, ils ont besoin de petits soins spéciaux pour pouvoir passer sainement ce temps de froid. Dans ce cas, il faut savoir que le moteur et la batterie sont les plus concernés. Voici quelques astuces pour prolonger la durée de vie de ces éléments et d’éviter au passage, les petits désagréments causer par le grand froid de l’hiver.

L’hivernage de la batterie

En premier, ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que la batterie de votre bateau peut parfaitement passer l’hiver à quai ou sur la terre ferme. Il en va de votre choix d’opter pour le type d’hivernage à adopter. Son état dépendra de sa technologie de fabrication et de type également. Si vous décidez de la laisser dans votre bateau, le principe d’hivernage se réaliser comme suit : il faut tout d’abord, s’assurer d’avoir une bonne charge pour la batterie. C’est-à-dire qu’il sera nécessaire de trouver le juste milieu pour la charge, et ne pas laisser la batterie ni trop déchargée ni trop chargée. Pour cela, vous devez vous équiper d’un panneau solaire de 20 W avec régulateur qui vous permettra de faire tourner le moteur de temps en temps, de recharger la batterie, et de garder la pompe de cale électrique en état de fonctionnement. Si vous choisissez de la retirer, sachez qu’une batterie se décharge moins vite avec le froid. Cependant, vous devez la mettre dans un endroit parfaitement sec pour la protéger de toute humidité.

L’hivernage du moteur : le principe

Chaque année, pour bien affronter l’hiver, il est impératif de remettre le moteur dans les meilleures conditions. Cela permettra également, à votre bateau de bien repartir à flot après la saison de froid. C’est aussi le moment propice pour faire la révision annuelle et de faire quelques remplacements si nécessaires. Il s’agit donc, de le rincer à l’eau douce. Cela va permettre d’évacuer l’eau de mer pour éviter que le sel ne se cristallise avec le froid et endommage le circuit de refroidissement. Ensuite, de le vider de toute la réserve d’essence et de changer l’huile (vidange). En d’autres termes, ce procédé permet d’éviter un blocage à cause de l’humidité engendrée par le froid dans les cylindres.

Comment bien entretenir le moteur ?

Pour les moteurs à 2 temps, vous devez, après l’étape du rinçage mentionné plus haut, procéder à la purge du circuit de carburant mélangé. Pour cela, videz le carburateur, par le biais de la vis en bas de la cuve, mais aussi, le filtre à essence et les durites. Pensez à utiliser de l’essence avec un stabilisateur pour éviter d’endommager davantage votre moteur dans ce cas. Après la pulvérisation de l’huile de brunissage dans les cylindres, et quelques aller-retour des pistons (pour la répartir), vous pouvez remplacer vos bougies par des neuves. Puis, vous passerez à la vidange d’embase. Ce procédé vous permettra de voir l’état de l’huile y circulant en pensant à voir l’entrée d’eau dans l’embase soit par le joint spi d’arbre d’hélice, soit par la pompe à eau. Pour les moteurs à 4 temps, la lubrification complexe permet à l’huile particulièrement grasse de se vaporiser pendant l’hivernage et ainsi, d’éviter la corrosion du moteur.

Share.

About Author

Leave A Reply